L'anthropomorphisme

C'est épuisant de répéter les mêmes choses mais il FAUT le dire, autant pour apprendre aux gens qui l'ignorent que pour se protéger (malheureusement c'est nécessaire vu l'évolution sociétale d'aujourd'hui...).

Parlons un peu de l'anthropomorphisme, c'est-à-dire le fait de prêter des intentions, émotions, sentiments humains aux animaux autres que les êtres humains... Ce problème récurrent est à l'origine de la plupart des problèmes comportementaux.

- Non un cheval n'a pas besoin d'une couverture l'hiver et il peut très bien s'abriter sous un couvert végétal même sans les feuilles (caduques) s'il s'agit d'un sous bois. Il n'a pas froid si on respecte son mode de vie (laisser ses poils, ses copains et de la place pour se déplacer entre autres choses).

- Non un cheval n'a pas besoin d'être ferré et n'a pas "mal aux pieds" sur sol dur. Il suffit de l'habituer ou de le réhabituer.

- Non un cheval n'a pas besoin d'un abri en dur s'il a des arbres ou tout type de couvert végétal. C'est tellement simple, il n'y a qu'à les observer pour le comprendre ! Certains vont rester en plein soleil, entre copains on se chasse les mouches ; d'autres restent dehors en plein orage ou quand il fait très froid...

- Il vaut mieux poser des questions aux personnes travaillant avec les animaux plutôt que de juger certaines situations. Par exemple : "il n'y a pas d'eau dans l'abreuvoir" --> vérifiez avant tout s'il n'y a pas d'autres sources d'eau dans le pré (ruisseau, autre abreuvoir, abreuvement régulier organisé...). Cela peut amener à de graves problèmes voire à faire de la diffamation. Malheureusement aujourd'hui de nombreux centres et pensions sont attaqués et cela va très vite, surtout via les réseau sociaux. C'est la même chose pour l'alimentation : l'état des chevaux doit être observé (côtes et bourrelets de graisse - sans commentaire sur mon site en dehors des formations professionnelles). Ne faites donc pas confiance aux "on-dit" et vérifiez par vous-mêmes.

- le cheval a besoin de se déplacer de longues heures au quotidien. Il faut donc vérifier qu'il puisse le faire afin d'être dans un bon état mental et physique.

- un cheval qui boite n'est pas malheureux ! Pour un abcès par exemple, le fait de marcher va favoriser la circulation dans le pied et donc l'évolution favorable de l'abcès. Un cheval qui a de l'arthrose va s'ankyloser s'il ne bouge pas suffisemment.

 

MAIS un cheval a besoin de congénères (groupe social), de se déplacer (plusieurs hectares si possible avec rotation de pâture), de manger (quasi en permanence).

Il y a tellement de choses à dire dans cette partie que je n'ai écrit que les principaux éléments...

Copyright © 2009